Bâtiment et santé : qualité de l'air intérieur

 
 
De nouvelles mesures entrent en vigueur sur la qualité de l’air intérieur : une préoccupation grandissante et un enjeu majeur de santé publique.

La santé et la sécurité des occupants et utilisateurs des bâtiments comme des professionnels de la construction, constituent une attente croissante de la société et une préoccupation majeure des pouvoirs publics. Le dossier de l’amiante en particulier a servi de révélateur il y a quelques années.

Le bâtiment est en effet porteur d’une valeur symbolique forte de protection et de refuge. Il appartient aux pouvoirs publics de déceler, d’évaluer, de faire connaître les risques sanitaires, et d’engager les actions destinées à prévenir ces dangers.

Deux décrets viennent d’être publiés :

 décret n° 2011-1727 du 2 décembre 2011 relatif aux valeurs-guides pour l’air intérieur pour le formaldéhyde et le benzène : 10 µg/m3 pour le HCHO, 2 µg/m3 pour le Benzène pour les expositions chroniques.

 décret n° 2011-1728 du 2 décembre 2011 relatif à la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public, qui entrera en vigueur avant le 1er janvier 2015 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans et les écoles maternelles : la surveillance de la qualité de l’air intérieur comporte une évaluation des moyens d’aération des bâtiments et une campagne de mesure de polluants, tous les 7 ans.

Vous pouvez également consulter :

 le guide "construire sain".

> dossier presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,89 Mb

Contact : Direction départementale des territoires et de la mer - service habitat - tél. 02.98.76.50.62

_actualisation_article